Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

13 avril 2006 4 13 /04 /avril /2006 12:44


Une revue mensuelle d'excellente qualité sur la littérature contemporaine : "Le matricule des anges".
Des petites rubriques sur tout : "entendu à la radio", "vu à la télé", jeunes, théâtre, poésie, événement, éditeur, revue, poches, essais etc. un dossier sur un écrivain, le mois dernier c'était John Berger, ce mois-ci sur Claude Simon, une partie (choisie par lui même) de l'œuvre de notre dernier prix Nobel paraissant dans la prestigieuse collection la Pléiade. Très bien écrit et documenté. Et puis ensuite critiques courtes (une page) sur des livres récents ou non du domaine français et étranger. Toujours un poète bien représenté, ce mois-ci Jack Spicer, américain. Dans "intemporels", un roman ou un texte / ce mois-ci l'extraordinaire récit "un ivrogne dans la brousse" d' Amos Tutuola, écrivain nigérian. Ce fut le premier livre africain que je lus. J'avais découvert ce conte en lisant un bouquin de Pierre Dumayet où il donnait ses conseils de lecture, il était enthousiaste pour ce livre, à chaque page il se passe quelque chose, disait-il. C'est bien vrai, et puis ce livre est tellement différent de ce qu'un européen ou un américain écrit, il est fort déconcertant, un conte écrit dans une langue d'écolier, une langue de conteur allant de suite à l'essentiel, aucun artifice d'écrivain, l'histoire brute.  Raymond Queneau avait adoré ce livre et décidé de le traduire en 1953.

Le N° de mars 2004 était intéressant car son dossier était "la poésie contemporaine en France". Un petit point est fait sur la situation de la poésie en France ; les divers articles sont tous intéressants, même si les poètes contemporains pour une très grande majorité me sont inconnus. On y lit aussi des chiffres intéressants : 1,41 millions de livres de poésie (et théâtre : apparemment les statistiques les ont rassemblés), soit 0,38% des ventes totales de livres en France et 0.27% du CA. J
Et puis une vingtaine d'écrivains et poètes qui répondent à la question : "quelle poésie écrivez-vous ?". On se rend compte (mais on le savait déjà) que la poésie est plurielle et fantasque, variée et universelle, improvisée et construite.

"Il n'y a pas de poésie sans flamme inquiète, faute de cette lueur d'inquiétude on n' écrit pas, sauf à faire du bricolage. Le poète est un funambule entre des pôles contraires : la solitude et le collectif, le désespoir et l'euphorie, l'insignifiance et la lumière." Alain Blanc (créateur des éditions Voix d'encre).

Partager cet article

Repost 0
Published by the very famous french peterpan - dans magazines
commenter cet article

commentaires

frenchpeterpan 30/07/2006 16:26

et bien je vais donc lire 'leçon de choses'
j'avoue avoir été incapable de lire la route des flandres
malgré plusieurs tentatives
donc je vais réessayer

merbel 29/07/2006 17:44

Je découvre votre blog petit à petit.
Le matricule des anges, oui, une revue passionnante. Et quel hasard, vous présentez le numéro d'avril, qui est consacré à Claude Simon, une de mes écrivains préférés. J'ai découvert cet auteur avec L'acacia, son roman le plus connu, encore que -et c'est injuste- Simon est méconnu. J'aime son écriture généreuse, concise, "noyée", j'aime ses histoires aussi, dans l'Histoire et le jeu perpétuel des points de vue.
La Pléiade, qui ne livre pas nécessairement des intégrales, lui a ouvert enfin les portes. Et le choix des oeuvres retenues est judicieux. Peut-être qu'il vaut mieux découvrir Claude Simon en lisant d'abord "Leçon de choses"... de toute façon comme il le dit si bien, et cela désacralise l'acte d'écriture, on peut écrire sur un crayon à papier, ça peut commencer par là.
 
 

frenchpeterpan 16/04/2006 09:33

Kath !, si tu repasses par là
ton lien fonctionne pô :-(

valentine :0056: 14/04/2006 11:30

Merci de ce renseignement utile... Pour Jacques Castérède, si tu vois le site, ce n'est pas vraiment un compositeur de chansons... Cette oeuvre est de la "musique classique", mais justement, s'il n'est pas très "connu", c'est qu'il fait une musique peu novatrice, et qui en l'occurrence est super réussie.

cal 14/04/2006 08:53

Salut Peter. Petit bonjour, plein de soleil. Bonne journée.Nat

kath 13/04/2006 23:59

bonsoir, je passe sur votre blog, merci pour les infos au sujet de la revue que je ne connaissais pas, bien jolis poèmes aussi, bonne continuation et à bientôt de vous lire

Pages