Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 10:50


Ce visage ?
Qu’en diriez-vous ?
On me dit (le propriétaire) que c’est un visage de 23 ans pile.
On me dit en outre que ce visage rayonnant donnera naissance dès le lendemain à un enfant bien rond, un nourrisson tout rond.
Vous y croyez, vous ?
D’abord : les fées enfantent-elles ?
Ce n’est pas clair.
Personnellement, je n’ai encore jamais vu de fée en cloque avec cambrure et gros ventre. Je le regrette ceci dit.
Les avis divergent donc.

23 ans. On nous dit 23 ans.
Ah ah ah, je ris !
Cette belle donzelle est tout juste enfantine et donc aux mœurs dissolues, car accoucher à 17 ans, voilà bien le problème pour le tout alentour …

Bon arrêtons le senso latu.
Et revenons à ce visage-là senso strictu.
Bon : perfection de l’ove, de l’ovale. Des yeux étranges trop grands ou au contraire à la bonne taille. Et un teint étonnant, ricanant et rayonnant, émotionnant et fascinant, bref tout en ‘nant’.
Il y a du ‘vrai’ dans ce visage. Pour un peu, on aimerait la gent humaine. On lui ferait confiance.
Mais il y a bien pire : ce visage semble heureux. Aucune suffisance des femmes engrossées dont parle l’ami Jacques. Non au contraire, la joie. Même pas d’inquiétude. Et pourtant et si l’accoucheur était un crapaud ? hein, hein, madame la Fée ?

    Il semble y avoir une complicité avec le photographe. Elle le regarde en souriant nettement. Un paparazzi ? heureux de voir enfin une fée accoucher ? Un étranger, un maladroit ? quelqu’un d’aimé peut-être …le crapaud accoucheur ? Un mari ému, magicien, sans doute.

    La photographie est là et même publiée sur le net avec plein d’ellipses et de mélismes. J’utilise le mot ‘mélisme’ que le visage utilise, comme ça je vais savoir peut-être enfin ce qu’il veut dire, mais bon ça sonne bien et puis c’est musical. Une histoire de rythme, de musique, bref que du bon.
    Donc le plus surprenant : ce visage est heureux. Moi, j'ai plus l'habitude dans mon monde de noirceur.
    A la réflexion, il me fait penser au visage d’une rainette. De ces rainettes qu’on embrasse et qui se transforment en demoiselles accortes.
Anecdote : canicule ici depuis un moment, zéro pluie depuis des semaines. Hier, fort orage, une petite partie de la journée. Le soir je ferme la maison tranquillement, dans un petit couloir, un jouet d’enfant au sol, une grenouille ; la maison étant attaquée régulièrement par deux êtres jeunes vivants à 4 pattes et mâchoires solides pour tout dévorer et casser, je me penche pour ramasser le jouet. Arghh ! il saute en l’air et me provoque une sacrée trouille. Je l’attrape : une belle rainette verte, bien luisante. Mais d’où vient-elle ? Où est-elle née ? Jadis mon vieux professeur de biologie – un être d’un autre temps – disait de beaucoup de choses cellulaires qu’elles apparaissaient « de novo ». J’aime beaucoup cette expression. Donc voilà une rainette « de novo ». Délicatement elle ira dehors avec les hérissons et les crapauds.

    Mais je m’égare encore.

    Non finalement, ce visage est un visage de voyelles, un visage rimbaldien. On changerait les lettres et les couleurs, tout lui irait bien. Ah ! Si j’avais été visagiste, j’aurais pu travailler cette matière-là. C’est un visage découvert, à visage découvert. Il pourrait nous emmener dans des vortex liquides et azurés ? on y découvrirait des silices inconnues bleues ou rouges. Des tourbillons frais.
Mais moi, mon visage vultueux à moi est épouvantable dans la glace. Et puis je n’ai jamais accouché, mais ça c’est une autre histoire…
    Bon continuons : lèvres avec pulpe, volubiles sûrement.
Joues et polissage : un nombre élevé sans doute de Volt au cm2.
C’est une bouche à faire la vole, le grand chelem, à tout gagner.
Salive surette et douce. Je ferai du surf, même ventru, oui du surf ventru, sur ces lèvres-là. Porto et liqueur de melon en sus en rouge à lèvre. Pour agrémenter.
D’ailleurs avez-vous goûté ces nouveaux chewing-gums melon-intérieur mûre ? et bien c’est ça. Enfin j’imagine, je n’ai jamais embrassé encore de fées, juste quelques rainettes, qui ne furent finalement et malheureusement que des rainettes (et encore « de novo »).
Donc je vais remiser par-derrière moi ce visage-là dans la pinacothèque de mes visages préférés. Ce visage très pimpant et calorifère.

Difficile de donner un âge aux fées. Elles vieillissent si doucement avec étrangeté.

Un reste fugitif : sourire des yeux, sourire des lèvres.

Un sourire délicieux en demi-soupir.

Un enfant est donc né dans ce sourire. Un enfant-fée ? « de novo » ? Il est des crapaudières idéales, mais ça - pour une fois - je le savais déjà.

petit délire sur la photographie de l'amie Viviane quand elle était fort jeune. :-)
allez lire ses délicieux textes : voyages en poésie.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by the very famous french peterpan - dans mes courtes nouvelles et textes
commenter cet article

commentaires

Viviane 13/07/2012 09:34


Je me répète sans doute, c'est adorable et me fait revenir si loin, si loin en arrière... Le visage a un peu changé, quoique, on me dit que je rajeunis, mais il est vrai que j'ai un jour de
distraction avalé ma baguette magique ;o))) Ton texte est toujours délicieux à la re-lecture, quel hommage.. Bisous l'Ami et un doux été à toi !

peter 11/07/2012 16:03


oui les fées n'ont pas d'âge :) c'est bien connu !


bon été et bonnes rainettes à tous

cão 10/07/2012 16:27


la fée ne fait


donc pas son âge

serge cazenave 10/07/2012 14:09


En voilà une belle histoire pour l'abat-jour (homme et animal). Beau toujours "de novo"

if6 27/10/2007 22:11

C'est marrant dès que j'ai vu ce visage j'ai reconnu viviane , c'est drôle avec les blogs on arrive à se connaître sans s'être jamais rencontré, ça me fait un effet bizarre.très joli texte en tous cas. (je cherche toujours le texte sur clara):)

yassir 06/08/2006 18:32

qu'el beau jour de lire tés jolie poeme qui me fait réver mais a long terme,,,,,,,,,,,,,,,,merci et a++++++++++++++++++++++++++++yassir

Nat 30/07/2006 10:33

Un bien joli texte pour une bien jolie fée,j'aime quelques uns de ses poèmes,ils sont à croqués!
Bon dimanche,bises plus fraîches...

daniel 30/07/2006 09:41

on dit parfois que les visages sont les reflets de l'âme et sont sacrés, celui là envoie une bien belle image de ce qui se cache au dedans et quand on sait ce qui s'y terre on est pas déçu - notre fée Viviane (je dis notre car elle s'offre tellement) mérite bien ça - bravo Marco

merbel 29/07/2006 15:09

Vous aimez les fées, les rainettes et le latin? Ouahou! Quel régal!
Que dire de ce visage? Moi, je dirai une vraie mandorle et de l'étymologie latine à l'amande, il n'y a  qu'un pas , que je franchis allègrement. Un parfum de fruit défendu, un velouté d'abricot, toutes connotations ... suggestives et de saison!
Avec votre fée, stricto sensu, de novo et caetera, de quoi refaire le monde comme Lucrèce le fit avec son De natura rerum. Pas d'intervention divine  dans ce visage-là - les dieux se foutent bien des hommes et de l'Univers! Juste l'humanité dans ce qu'elle a de plus doux. Avec les rainettes, ça va de soi! Vertes comme l'espoir! 
 

Viviane 29/07/2006 08:13

Tu es un amour Marco...bises de reinettedes bois et des forêtssi je pouvaisd'un coup de baguettemagique t'envoyerune brise douce et fraiche...ceci dit la chaleur ne t'empêched'avoir une sacré pêche (sourire)et cela traverse l'écran!

Pages