Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 13:22
    Jean Michel Caradec est mort dans un accident de voiture, en se dirigeant chez moi en Touraine pour rejoindre la tournée France Inter, il avait juste 35 ans , c'était cette funeste année 1981 qui vit aussi 2 mois après Caradec disparaitre Georges Brassens.

    Une voix sensible, un ton folk de ces années-là et quelques succès comme "île", "ma Bretagne quand il pleut", "la colline aux corallines", "ma petite fille de rêve" etc...

    Ces chansons étaient agréables à écouter et nul doute que Jean Michel Caradec serait devenu un grand de la chanson française sans cet accident.

    Moi, j'aime bien ses chansons à succès et j'aime bien sa voix ; mais je me souviens surtout d'une chanson très bien écrite, plutôt lue que chantée, assez atypique et finalement très moderne, très réussie.

En voici le texte (de mémoire) je pense qu'il n'y a pas d'erreur. (vieille cassette quasi inaudible). Si quelqu'un d'ailleurs pouvait m'envoyer cette chanson en mp3, il ferait un heureux. Merci :-)



à ma femme

Tu es venue des marécages où les adultes poissent l’enfance
Parée de coquillages morts et je me rappelle la danse
Septembre léchait sa blessure et l’équinoxe enflait si belle
Qu’entendre gueuler les goélands on aurait dit des hirondelles
Assassinées par des gamins fouettant l’écharpe de la dune
Et moi soupirant mes 20 ans passés depuis 40 lunes
Avec mon fils dans mes cheveux pareil à celui dans ton ventre
Et qui ne jouera que demain

Noyé dans ma nuit océane je vieillissais dans mes bouteilles
Et je crachais dedans mon crâne l’amertume amassée la veille
Si j’avais pu briser le temps je serais retourné dans ma mère
Ô marée d’algues déversée sur le trottoir gercé de vert
Lagune au bord de l’escalier où j’attendais que tu descendes
En chantant comme fait le vent sur la montagne ou sur la lande
Ô Bretagne où mon cœur a mis pour toujours l’habit de grisaille
Et qui ne connaît pas l’oubli

L’été vibre de ses chevaux tu es nue sous ta peau nuptiale
Nuptiale et nue bien après tout portent les mêmes initiales
Pourquoi pas jouer sur les mots on joue bien sur les corps des femmes
Et moi enfant cassé déjà et que l’amour sans cesse affame
Quand je dépose sur ton sein ma bouche à jamais maladive
Accouplée comme le vitrail sous la cambrure de l’ogive
C’est là que je mourrai heureux vidé de mes pluies éphémères
Qui ne savaient plus qui mouiller


Jean-Michel Caradec

extrait :
------------------------------------------------------------------------------

Merci à Pascal Dumay, grand spécialiste de jm Caradec qui vient de m’envoyer le mp3 recherché
Le magnifique arrangement de cette chanson est de Jean Musy.
Allez sur le site de Pascal Dumay : www.jeanmichelcaradec.com

Partager cet article
Repost0

commentaires

I
A Madeline,
J'ai regardé samedi soir l'émission de variétés " Les Copains d'abord " et c'est avec beaucoup d'émotion que nous avons eu le plaisir d'entendre la chanson de votre père " Ma Bretagne quand elle pleut ".
Des paroles aussi belles que la musique.
Merci Monsieur Caradec.
Répondre
C
un grand poète comme jean Michel ne peut s' oublier

je pense a toi tes chansons sont ma passion

salut l' artiste
Répondre
M

bonjour Madeline !
très heureux de votre passage ici
je vous souhaite de bien bonnes choses
et un bon chant
dans l'immense champ fort bien cultivé de votre papa
bien à vous . Marc 


Répondre
M

Merci à vous de réveiller la mémoire de mon père. 
Très joli choix, en plus.
Bien chaleureusement.
Madeline


Répondre
F

merci Catherine !
mais n'hésitez pas à passer outre votre silence :-)
j'aime communiquer
bien à vous M.  


Répondre
C

Je passe souvent en silence... J'ai découvert votre blog par celui de Pierre : "Champs" J'aime les chansons de JM Caradec, alors aujourd'hui je réagis. Madeline, la fille de JM Caradec,
reprend les chansons de son père, on peut l'écouter ici :
Madeline CARADEC on MySpace Music - Free Streaming MP3s, Pictures & Music Downloads

Je vais la prévenir de cet hommage à son père, elle en sera sûrement touchée.


Répondre
I

c'est très beau :)


Répondre
C
J'ai toujours mon 33 tours de Caradec, je me souviens de ma peine en entendant l'annonce de sa mort.Claude
Répondre
R
C avec une petite émotion souvenir que je lis ton post
De Caradec, j'ai ce "déjà" vieux vinyl qui a fait son succès... Je me souviens avoir écouté Ile en boucle...
Il avait une voix très douce, de bien jolies mélodies...

Je pense aussi à un autre chanteur, différent dans le style, mais que j'aimais beaucoup, il s'agit de herbert pagani... Il chantait avec une voix très chaleureuse... "Chez nous". Des disparus que les ondes oublient... qui nous ont pourtant fait de bien jolis souvenirs !
 
 
Répondre
P
oui j'adore aussi cette citation :)
P
Oui tous deux sont mes bien-aimés. Je suis heureuse de voir qu'ils sont douillettement au chaud dans le coeur de certains internautes.
(d'autre part la citation découverte ici, de Dominique Noguez, m'enchante et je l'adopte : "Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira.") :)
C
Belle découverte... Merci !
Répondre
P
oui j'adore aussi cette citation :)

Pages