Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

20 août 2007 1 20 /08 /août /2007 10:59
    Puis reposant le livre fini, il avait soupiré :
Il savait qu'il n'accordait pas assez attention aux autres ; il pensait que sa vie était la vie. Pour lui se résumait ainsi le monde et la description de ce monde : sa vie. Et après tout : peut-on vraiment le blâmer ?

    Que reconnaît-il réellement de cette femme pourtant là à ses côtés depuis si longtemps. Que connaît-il de ce monde, interface lumineuse et terrestre ; il le ressent quand pieds au sol il observe le bleu du ciel ou la lune et son halo.

Mais c'est le poids de son corps, la gravité qui donne foi à son existence. Mais sa douleur à lui n'est qu'à lui. Et le monde auquel il appartient se moque de cela.
Lui est donc au monde, seul. Seul, au monde et seule cette gravité donne vie.  Il sait déjà qu'il ne montera pas au ciel. Même, les âmes ont un poids ; cadavres en putréfaction montant au ciel comme des ballons gonflés à l'hélium. Ce serait des dessins d'enfants.

    Forcément avec le temps : on est déçu car son espace de vie est restreint, mince, riquiqui. Il y a certes un grand nombre de pans, d'autres pans dans la vie, mais le monde est bien cette pièce d'étoffe uniforme, on agite les bras inutilement comme des enfants imaginant jouer aux chevaliers et s'inventant des desseins à accomplir. Il recherche d'autres pans, mais il les sait inaccessibles ou plutôt utopiques. On pourrait dire qu'il se sent étranger au monde. Et seul le monde, pieds au sol, lui donne l'illusion de pouvoir exister. C'est aussi ainsi que parfois tournant sur lui-même il se voit ou s'imagine encagé ou comme une enchâssure inefficace, pierre précieuse qui n'intéresse personne.

Comment connaître les autres aussi bien que soi-même ? Alors qu'on est que soi ? Alors qu'il n'existe pas de double et que l'autre est lui-même isolé. Il y a toujours l'illusion de la communauté humaine ou alors les états de crise. Mais lors d'un quotidien sans surprise et longitudinal, la solitude alors est reine et s'impose forcément.

Il me reste ma main-doroir pour ta peau-gâteau, en cela, je suis le bon pâtissier de TON monde. Et ton sexe rouge-gorge est ma cave d'abandon. Ma grotte à moi, mon repli du monde. Et finalement le seul trait d'union qui me relie à une vie. Une sorte de cordon ombilical qui re-existerait.

« Autrui joue toujours dans la vie de l'individu le rôle d'un modèle, d'un objet, d'un associé ou d'un adversaire. » Freud
















"la vie (résumé)"
/ photographies de Gilbert Garcin
allez visiter le magnifique site de Gilbert Garcin

Partager cet article

Repost 0
Published by the very famous french peterpan - dans mes courtes nouvelles et textes
commenter cet article

commentaires

valentine 23/08/2007 12:31

Un petit supplément bisous...
Je fais suivre le petit jeu du jour ! Envoie-le vite à ceux qui méritent être serrés dans tes bras mais aussi à celui ou celle qui te l’a envoyé s’il le mérite également. Si tu le reçois 1x en retour : ouvre-toi ! Fais-toi de nouveaux amis. Tu le reçois 2x en retour : c’est un bon début. Tu le reçois 3x en retour : tu es un très bon ami. Tu le reçois 4x en retour : tu es aimé. Tu le reçois 5x ou plus en retour : les anges veillent sur toi !! Bizzz amitiés. .................... ...ღbisous .................... ......ღbisous .................... ...........ღbisous .................... .............ღbisous .................... .............ღbisous .................... ..........ღbisous .................... .....ღbisous ..................ღbisous .............ღbisous .........ღbisous .....ღbisous ...ღbisous .ღ.................. ...........ღ....ღbisous ღ................... .......ღ...........ღbisous .ღ.................. ....ღ............... .ღbisous ..ღ................. ..ღ................. .ღbisous ...ღ................ .................... ღbisous .....ღ.............. ..................ღbisous ........ღ........... ..............ღbisous ...........ღ........ ...........ღbisous ..............ღ..... .........ღbisous ..................ღ. ......ღbisous .................... .ღ..ღbisous .................... ...ღ__bisous

carac... CE 21/08/2007 16:29

caracol ???
(le retour du même, la roue Ferris, blurp...)

nat 16/11/2006 11:02

 Beau texte.

frenchpeterpan 15/11/2006 23:01

G. Garcin : il a publié un livre
ses photos valent maintenant une fortune
aucun trucage "par ordinateur"

2046 m'a semblé très froid
même si je reconnais le film diablement bien conçu
et quelque part quand même émouvant
mais où est l'humanité ? la fraternité, l'émotion de in the mood for love ?
l'être humain est si froid ? marionnette ? individualiste ? secret ? indépendant ?
;-)

caracol 15/11/2006 21:56

Je reviens du site de G Garcin. Ses photos m'ont ébloui. J'y retourne, n'ai pas tout vu. Merci pour cette excellente découverte !

caracol 15/11/2006 20:44

excroissance monstrueuse et sublime d'In the mood for love et surtout, un film bouleversant sur le souvenir. Accessoirement, un chef d'oeuvre.

frenchpeterpan 15/11/2006 18:20

tu as aimé 2046 ? par rapport à in the mood for love ?

caracol 15/11/2006 14:22

C'est beau, lourd, plombant, comme l'image du cercle et le chemin de croix. Ambiance 2046.

Pages