Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 12:21

Je viens d'avoir comme l'ami Lagaffe 50 ans il y a quelques jours
mon humour légendaire (rires) - j'espère - n'en souffrira pas

bien étrange d'arriver à cet âge-là

j'ai l'impression d'être comme toujours, comme "d'habitude"
ni plus con, ni moins con
ni plus sage, ni moins sage
plus bouffi ça c'est sûr (!)

je cherche, je cherche  : je ne trouve rien

si peut-être (et encore) : j'ai moins la volonté de séduire
et pourtant la séduction est une clé de l'âme humaine, non ?
bref, moins la volonté de me faire apprécier
plus de laisser-aller...
une sorte de "je m'en foutisme"
ce n'est pourtant pas un désintéressement !
est-ce cela la fameuse "sagesse" de l'âge ?
ou le début de la  décrépitude ?
bien à vous :-)


Partager cet article

Repost 0
Published by the very famous french peterpan - dans actualités diverses
commenter cet article

commentaires

marc 16/10/2007 23:50

merci Pierre
tes remarques
me chauffent le coeur
comme souvent
bien à toi M.

Pierre 15/10/2007 11:18

Pareil que toi, Marc, (et merbel!), cinquante, il y a deux mois. La force des chiffres est là, inévitable, celle des dizaines et de la moitié d'un siècle.De toutes les façons possible l'homme s'est ingénié à dompter le temps, à en marquer les (bio)rythmes, de la seconde  à la journée, de la semaine à l'année. Mais à notre stade nous savons qu'en gros nous avons dépassé la moitié. En quantité, mais, je l'espère, pas en qualité. Le meilleur est là car même si on se sent parfois lâché par ses propres muscles ou abandonné par ses sens on additionne, on ajoute ce que l'on vit à ce qu'on a déjà vécu, dans une synergie exponentielle et consolatrice.La séduction m'est une terra incognita. J'ai rarement abordé ses rives. Est-ce que la volonté a à voir avec elle? Ne séduit-on pas lorsqu'on y pense le moins? Et n'est-on pas séduit "à ses dépens"? C'est un sujet riche. J'espère que tu continueras de le traiter dans tes notes!Et raconte-nous ta visite au quai Branly.

marc 10/10/2007 23:11

remerci les amiches
demain je vais au quai branly
je suis tout emoustillé :-)

Viviane 10/10/2007 23:08

Mais tu es un jeune!!! cinquante deux ans en mai prochain( sourire)en fait huit ans d'âge mentalquant à séduireje n'ai jamais su (paresseuse...)n'emp^che, Marco, un bon anniversaire et bizzz

valentine :0056: 10/10/2007 20:41

:0070: La cinquantaine, c'est super ! Bravo, Marco !

daniel 08/10/2007 08:53

bon anniversaire Marco !le laisser aller ou le "je m'en foutisme" moi je l'ai pris comme le recul nécessaire à une meilleure appréciation des choses, ce n'est pas de la lassitude c'est de la lucidité ! longue route à toi...

marc 07/10/2007 21:02

merci les ami(e)s

Annick SB 07/10/2007 20:18

" La cinquantaine, c'est l'adolescence qui revient de l'autre côté" de la vie adulte ."        Nuala o ' FaolainBon anniversaire à toi en tous les cas !

merbel 05/10/2007 23:28

Joyeux anniversaire Marco! Sincèrement! Je suis passée sous les fourches caudines moi aussi, il y a peu, mais bon, ça ne m'a fait aucun effet! Comme vous dites, "ni plus ni moins". Y a peut-être guère que le regard des tout jeunes qui vous fait bizarre, parce qu'ils ont vite faitr de vous mettre dans la catégorie des vieux et des vieilles. Mais tant que la connerie ne se manifeste pas, on a encore toute la vie devant nous.
En revanche, non, non et non!, j'ai pas envie de renoncer à séduire! Surtout maintenant! C'est tellement plus facile de séduire....et tellement plus serein, aussi! Parce que cette séduction-là ne cherche ni le nombre ni les risettes! Des exigences, c'est tout, celles de la qualité!
Je vous envoie toutes mes amitiés merbéliennes quinqua, douces et simples.

jean-luc saint-marc 05/10/2007 05:48

Le jour des cinquante piges du Gaston, la mairie de Bruxelles a offert la journée de sationnement gratuit, en hommage au grand pourfendeur des parcmètres, protégés eux-mêmes par Longtarin !
 
Que c'est-il passé au sud de notre république à six pans, ce jour-là, le jour de tes cinquante balais, Marco ???

Pages