Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

25 octobre 2007 4 25 /10 /octobre /2007 22:00
Long décours
de…
Compte à rebours
Je ne sais plus
sur qui je compte

L’assise de la grande ville
où je reposais
n’est plus
La force des grandes villes a disparu en mon cœur
L’immensité du chant des hommes

Il reste ? …

L’autre dit de se battre
La vie continue
- pourquoi ne pas vivre, puisque tu vis – dit un troisième

la musique d’Erik Satie coordonne encore mes images à ma vie, où le piano serait l ‘ami parfait ; la musique la grande compagne
je m’accroupis au sol ; à plat ma main se pose
la terre résonne comme je l’espérais
on est trop faible pour cette grande solitude
dans nos trop petits containers d’hommes

je ne saurais donc pas quoi convenir, devenir
je ne suis pas sûr des chemins
ou labyrinthes
et la grande lacune au creux du muscle rouge, un lacis de vaisseaux conduisant le sang

dans le dédale
la peau hâlée, au soleil, j’irai, retrouver les sables et les eaux des enfances
cette histoire en arrière sera ma maldonne à moi, passé malbâti ou errances

je ne cherche que la housse de tes bras pour m’isoler
un peu,
ce costume de moi, est à mettre cependant, qui le veut ?
le fatras peut-être a bel allure – certainement …

l’étau empeste encore
ranci de ces années d’hiver


"Theory" Toile d'Ena Swansea

Partager cet article

Repost0

commentaires

jeff 27/10/2007 21:24

salut Marco
en lisant incertitude, je m'suis dis, et pourquoi tu n'essaierai pas d'ecrire pour Souad , des choses simples comme les premiers vers,et d'autres (faudrait que je fasse un montage...) mais en tout cas j'ai senti des belles paroles de chansons, au fait Alice a fini d'exploser les boucles d'oreilles de la pochette surprise, mission accomplie!
bise
jf

marc 27/10/2007 19:05

non elle vivait au Gabon dans un centre de recherche
peut être est-elle encore vivante ?
elle faisait partie d'une cohorte d'une cinquantaine de chimpanzés
dans mes courts textes "mon programme" : tu peux voir le petit Makata
(et ton serviteur ;-) )

if6 27/10/2007 18:44

ça alors!est ce que tu vis avec clara? enfin je veux dire est-elle avec toi dans ta maison?

marc 26/10/2007 22:05

merci if6
le chimpanzé s\\\'appelle \\\"Clara\\\"

seule aussi en cage
et souffrant d\\\'une trisomie
isolée donc :-)
bien à toi

if6 26/10/2007 22:00

le fatras a une certaine alluremerci pour le lien tenu, fragilej'aime bien aussi le singe en haut et les mots de Pessoa, là à gauche , cette façon d'être seulpuisqu'on ne peut rien faire d'autreécrire, alors longde...compJe nesur qL'assoù jen'estLa foL'immIl reL'autre.(je me suis amusée à couper tes mots en positionnant le rectangle "ajouter un com."amicalement à toi& bon wikend

Pages