Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

9 avril 2011 6 09 /04 /avril /2011 23:00

 

 

une des plus belles chansons de ce chanteur plein de gouaille, de vie, de truculence païenne ; lui qui est passé si près de la mort  et qui remercie son donneur dans une de ses dernières chansons : "je suis organe de toi"...

j'aime beaucoup le personnage et la joie de ses chants ; la formidable singularité de ses textes en très habile manieur de mots : des échanges perpétuels entre écriture poétique parfaite (très écrit) et l'humour ; "le geste d'amour" est l'une de ses chansons les plus connues

 

en cliquant sur sa photo : vous atterrissez sur son site

 

 

jm piton

 

 

LE GESTE D'AMOUR / J-M PITON ©


 

Avec les camisoles que me forment les mots
Lentement je m'isole, je creuse mon tombeau
Dans cette page friche qui tremble et qui s'enivre
Mes mains deviennent riches des instants qui font vivre

Avec le bien, le mal, tout ce qui passe vite
Les écrits du journal, le mensonge, le rite
Et l'aptitude vile à tromper son bonheur
Les passions serviles, la crainte et puis la peur

J'affirme la nécessité du geste d'amour
Je suis le paysan, vous êtes mes labours
Ô mes chansons sans fin, territoire des hommes
J'affirme la nécessité du geste d'amour
Contre la toile rude, je glisse le velours
Ô mes chansons qui naissent
Ô mes chansons qui chantent

Avec, sans y penser, le silence des glaces
Aux épaules voûtées qui doucement se tassent
Avec, de l'intérieur, les craquements sinistres
Dans la maison du cœur, des meubles qui s'attristent

Avec, si je disais "Je sais" sans rien connaître
Admettant du mensonge, la clarté des fenêtres
Avec le temps précis qu'il faut pour être lâche
Et s'en aller sans bruit comme un chien qui se cache

J'affirme la nécessité du geste d'amour
A travers mes chemins creux à travers mes détours
Ô mes chansons de larmes, ombragées et sensibles
J'affirme la nécessité du geste d'amour
Découvrant du soleil sous les nuages lourds
Ô mes chansons qui crient
Ô mes chansons qui cherchent

Avec le feu nouveau brûlant les herbes sèches
Dans un coin du cerveau en creusant une brèche
Avec les filles nues qui dansent à l'étage
Avec les mains tendues, la joie et le partage
Avec deux ou trois heures passées, à moitié ivre
Dans les bras du bonheur, dans les pages d'un livre
Avec, marchant sur l'eau, un homme d'un autre âge
Et parmi les corbeaux la colombe volage

J'affirme la nécessité du geste d'amour
Pour la chaude lumière, j'éteins le contre-jour
Ô mes chansons de l'aube qui se lèvent tranquilles
J'affirme la nécessité du geste d'amour
Et le voilà donné, vidé des faux discours
Ô mes chansons qui croient
Ô mes chansons qui aiment

Avec les camisoles que me forment les mots
Lentement je m'isole, je creuse mon tombeau
Dans cette page friche qui tremble et qui s'enivre
Mes mains deviennent riches des instants qui font vivre

 

------------------------------------------

 

une très belle chanson du répertoire français, il y a là un mélange d'Ogeret et de Chelon

voici une vieille vidéo (pas très bien enregistrée) mais qui restitue bien l'intensité du chant ; un mélange aussi de Dimey et de Boby Lapointe, 2 auteurs qu'aime particulièrement jm Piton.

Un mystère encore : pourquoi un tel chanteur n'est pas plus connu ? lui aussi ? Je vous conseille le CD "La gosse" , demain cet artiste enregistre son nouveau CD, on l'attend avec impatience...

 

 

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

frenchpeterpan 16/04/2011 18:45



je comprends ce que tu veux dire


mais pour ma part, il n'y a aucun manque d'évidence ou de puissance de narration


je trouve qu'au contraire jm Pitou narre particulièrement bien 


tu écoutes "la gosse", "robinson", "les mômes de syracuse", "c'est beau", "Lucienne" etc...


tu as de vraies histoires


quel est le problème ? qu'on ne veuille plus écouter des chansons "à texte" ? que la radio , les FNAC et les Virgin ont fait la promotion à outrance de chansons crétinisantes et de qualité fort
médiocre ; jadis on aimait ce type de chansons, maintenant c'est terminé ; je vois cela avec Chelon par exemple qui continue à faire un disque par an, c'était une vedette jadis, il est devenu
"obsolète" maintenant, ringard, alors qu'il est lui aussi un vrai poète ; 


sans doute que Bertin, Vasca, Piton, Bénin, Martin, Leprest, Chelon, Claire, Magny, Forcioli ... font une chanson "confidentielle" ; mais bon sang c'est ce chant là à moi qui me remue les tripes
!



racbouni 15/04/2011 23:29



Je me suis peut être mal exprimé : l'insuccès de Piton n'a pas pour cause l'inanité de ses vers (ils peuvent être "lumineux", soit), mais tout simplement leur manque d'évidence et de puissance de
narration. 


N'importe quelle chanson de Brel, de Ferré ou de Brassens décrit une histoire, un personnage, un récit, une période, une conviction de manière beaucoup plus accessible, directe, émouvante et
universelle que les chansons de Bertin ou de Piton. Il suffit de comparer les textes  "Les amoureux des bancs publics", "j'ai rendez vous avec vous", "mourir pour des idées" ou "je vous ai
apporté des bonbons" avec ce "geste d'amour" de Piton.


Pour moi Piton comme Bertin, en dépit de toutes leurs qualités musicales et littéraires, sont voués à la confidentialité. Ce peut être perçu comme un bien, ce peut être percu comme un mal;



frenchpeterpan 15/04/2011 09:14



cher racbouni, je ne suis pas du tout d'accord sur le côté "obscur" des vers de Piton


ils sont bien au contraire très lumineux, très révoltés souvent, et très humanistes quasi tout le temps ; en outre sa voix extraordinaire magnifie ses textes, il faut le voir sur scène pour s'en
rendre compte pleinement


c'est au contraire quelqu'un de très lumineux (et bourré d'humour et d'autodérision)



racbouni 15/04/2011 00:41



 


Pourquoi n'est il pas plus connu ? Parce que ses textes ne sont pas lumineux, évidents comme ceux de BRASSENS, de Brel et ont moins de résonnance furieuse que ceux de Ferré... Les vers de Piton
sont obscurs ils ne mettent le doigt sur rien d'accessible à un public large... Peut être...



Pierre 12/04/2011 11:48



un très grand chanteur effectivement, des textes aux petits oignons


un des très grands, inconnu, comme il se doit...


à + marco



Pages