Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 22:06
     « Le suicide est certainement la ligne ultime sur laquelle peut venir s’écrire la liberté humaine. Elle en est peut-être le point final.
Le droit de mourir n’est pas inscrit dans les droits de l’Homme
Comme l’individualisme n’y est pas inscrit
Comme l’amour fou n’y est pas inscrit
Comme l’athéisme n’y est pas inscrit ; Ces possibilités humaines sont trop extrêmes. Elles sont trop antisociales pour être admises dans le code qui prétend régir les sociétés. »


Pascal Quignard. (in « La barque silencieuse »)

quignard


Partager cet article

Repost0

commentaires

frenchpeterpan 02/03/2010 13:47


merci merbel
 en aucun cas ici l'idée est de faire l apologie du suicide
(un sujet qui m'interesse fort depuis très longtemps)
mais bien de respecter les êtres humains qui ont choisi de partir ainsi 
et le mot de Quignard sonne particulièrement juste 


Hécate 02/03/2010 13:41


"JE " est un autre écrivait RIMBAUD...
J'aime beaucoup l'écriture de Pascal Guignard...Dès que je croise un de ses livres ,j'ouvre ,je lis page après page,difficile de s'en arracher .


merbel 01/03/2010 18:12


Peut-être qu'au fond, le plus facile c'est de se sentir seul, même profondément. C'est une autre paire de manches que d'être avec les autres, bien avec eux, en accord et en équilibre.
Cela dit, je partage l'idée que l'individualisme, dans la mesure où il fait de chacun(e) de nous un individu riche de son affirmation au monde pour mieux être aux autres, est une philosophie
formidable  (idéale?) qui ne doit pas être confondue avec l'égoîsme...

Maintenant, le suicide... j'sais pas, j'y pense pas. J'ai eu tellement de mal à naître (et ma mère aussi à me faire naître), j'ai eu tellement de mal à survivre à cette naissance, que je n'ai pas
ce tempérament à "cracher dans la soupe" (encore que l'expression reste provocatrice): je suis irrépressiblement, infailliblement, incommensurablement du côté de la vie et je perçois que c'est une
chance!
Bises à toi et à la tribu.


marc 27/02/2010 13:51


clairement, non . 
je ne peux voir le monde qu'à partir de moi même,
c'est bien là le grand problème. 
Que tu as donc bien cerné, moi quand je dis "je" c'est moi et que moi alors que je voudrais tant qu'il s'agisse de plein d'autres personnes, voire de choses non humaines ; mais ma "souffrance"
d'être moi, il n'y a que moi qui la ressent.  
j'ai bien conscience qu'il faut sacrément être con pour parler ainsi alors qu'il y a tant de misères et de malheur dans le monde contemporain bien autour de nous et que je suis un privilégié.
 mais c'est ainsi. Je changerai sans doute plus tard, quand certaines minutes seront passées
bien à toi . Marco
 


jean-luc saint-marc 27/02/2010 13:03


voir le monde autrement que par soi-même, est-ce seulement possible ?



marc 27/02/2010 09:11


toutes tes remarques et questions sont justes
mais moi, je ne peux me résoudre à voir le monde sans parler de ce qui m'intéresse
oh ! plein de suicidés ne vont pas sous les feux de la rampe
et discrètement s'éteignent sans faire chier les autres

ces phrases on été entendues, lues par Sophie Nauleau, dans "ça rime à quoi", à propos du suicide de Kristina Rady ; peut être les coeurs purs sont-ils plus fragiles...

Quant à l'individualisme, il y aurait là aussi beaucoup à dire, je n'ai jamais dit que nous n'aurions pas besoin des autres, on peut aimer les autres et être individualiste ; ce que je suis et très
fort ; "ce qui est chiant dans la morale c'est que c'est toujours la morale des autres" disait Ferré, tu peux y voir là mon individualisme
après j'ai toujours eu du mal - et faisant parti du corail cependant - à m'imaginer autrement que quelqu'un de profondément seul

criées d'étourneaux hier soir dans les hautes branches
les mâles cherchent les femelles sous des cieux urbains 


jean-luc saint-marc 27/02/2010 07:16



Le suicide un droit ?
Voui, bien entendu !

Mais pourquoi le suicidé a besoin des feux de la rampe ?
Pourquoi ne pas aller se jeter dans la gueule du loup ou du tigre, sous les becs de vautours ?
Pourquoi se foutre en l'air aux bons soins de ceux qui resteront ?

Ceux qui n'ont pas décroché leur frangin pendu, savent-ils le poids de la valise qu'il faut porter jusqu'à la fin, seul ?

L'individualisme peut-il être sans les autres ?

Désolé pour ce dégueulis de questions !




Pages