Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 17:37

« Dans la poésie ce ne sont pas uniquement les personnages qui vivent, ce sont les mots. Ils semblent entourés d’un halo radioactif. Ils retrouvent d’un coup leur aura, leur vibration originelle. »  M.H.

 

 

Je n'ai encore lu aucun roman de Houellebecq ; incredible, isn't it ? Mes amis lecteurs me conseillent le premier et le dernier. Je m'y mettrai un jour, sans nul doute, mais il y a tant et tant à lire... Par contre j'ai bouquiné un peu de sa poésie et je fus agréablement surpris, c'est en général simple et bien vu, une poésie certes non révolutionnaire, mais "honnête" et souvent juste, avec un style, un respect des rythmes souvent, par exemple :

 

LA ROUTE

 

 

Le ciel s’écartelait, déchiré de pylônes

Et quelques réverbères se penchaient sur la route

Je regardais les femmes, et je les voulais toutes,

Leurs lèvres écartées formaient des polygones.

 

Je n’atteindrai jamais à la pleine patience

De celui qui se sait aimé dans l’éternel

Mon parcours sera bref, erratique et cruel,

Aussi loin du plaisir que de l’indifférence.

 

Les plantes de la nuit grimpaient sur la verrière

Et les femmes glissaient près du bar tropical ;

Dans les tunnels des nuits l’espérance est brutale,

Et le sexe des femmes inondé de lumière.

 

 

Michel Houellebecq

 

In « la poursuite du bonheur », 1997

 

poésie-Houellebecq

Partager cet article

Repost 0
Published by frenchpeterpan - dans notes rapides de lecture
commenter cet article

commentaires

frenchpeterpan 26/09/2010 17:54



R-OH c'est l'abréviation pour l'alcool


et la métaphysique de l'amour sexuel est le seul livre de schopenhauer lu à ce jour ! :-)



valentini 26/09/2010 15:10



R-OH, késaco?


Quant à "parerga & paralipomena", à la différence de la faute de frappe, portant sur le mot "d'avantage", en lieu et place de l'adverbe davantage, je jure de n'y être pour rien!


C'est le titre d'un livre écrit par Schopenhauer, qui n'est pas non plus mon auteur-phare, comme dit l'un des septs sages de l'hexagone. Celui-là même qui, tous les matins, bute contre un pavé
qu'il avale aussitôt.


Et alors? Ben! Il voit l'avenir là-bas, loin, venir à rebours, de rose, vêtu, et alors, la vétusté du présent en est toute ragaillardie.



frenchpeterpan 26/09/2010 12:04



texte à lire avec 2 g/l de sang d'un quelconque R-OH car difficile à "ah" -préhender"


quant à moi c'est plutôt métaphysique de l'amour sexuel


ceci dit et encore une fois, je n'ai pas lu les romans de M.H. 



valentini 26/09/2010 11:48



De moi, of course!


Mais en forme de" parerga et paralipomena" caustiques, adjoints à l'oeuvre de M.H.



frenchpeterpan 26/09/2010 11:39



un texte de vous ou de M.H. ??


:-)


merci de votre passage



valentini 26/09/2010 11:31



 


Comment se faire appeler Arthur?


La sagesse est la sottise très-élevée d'une minorité qui s'adresse, pour du beurre, à une immense majorité et même s'en félicite, généralement sous forme d'auto-citations, pour la plupart
empruntées, qu'elle nomme des « aphorismes ». Il y a bien une vie heureuse, qui demeure raide et immobile. Comme un lot de consolation, en échange de ces fuites calculées. La terre, en
effet, étant peuplée d'imbéciles, quelques-uns au moins sont heureux. Mais tous ne sont pas férus de démonologie bonne et méfiants à l'endroit de Desdémone, non! Cet endroit, dit-on, soit dit en
passant, met le monde à l'envers, pire même, le satellise. Mais nombreux sont ceux, parmi ces quelques-uns, qui ont, sur le sujet, le même avis que la masse sus-citée, pensant que la chose n'est
pas si terrible, au fond! Car, parmi ces quelques-uns, peu sont de langue allemande. Et peut-être seulement un de ces peu, après 45, a considéré qu'il était heureux qu'il fut philosophe. J'en
vois plusieurs et d'avantage qui restent de marbre. La beauté particulière, qui est la leur et seulement la leur, ne doit rien à l'arraisonnement de la nature par le botox. Reste une question:
être heureux d'avoir réussi sa vie empêche-t-il d'avoir le sens de l'humour? N'étant pas philosophe, je laisse cette question en suspens et au-dessus de qui veut s'interroger sur le sens du
bonheur.



marlou 16/09/2010 16:38



Pour moi la simplicité est le signe de l'art...Merci pour le partage...



Pages