Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

24 février 2013 7 24 /02 /février /2013 12:01
chez une amie, en mars, un vieux cerisier s'enorgueille d'un tapis de centaines de violettes à son pied, il frime le bougre, et subitement n'est plus tout-à-fait cerisier
violettes4
je garde moi aussi un souvenir émerveillé d'un tel tapis de fleurs
c'est l'enluminure de l'arbre, sa signature de début de printemps
enfant je me souviens d'un sous bois vers Savonnières, près de Tours, où c'était un océan de cyclamens sauvages bleus violets et blancs
ces lieux sont magiques lorsque de telles couleurs  surgissent dans le vert
de tous les jours
violettes2
le temps passe .../...

violettes3
je rêvais de maitresse habile de sa bouche, de ses doigts et amoureuse de son corps et de sa féminité, de victoires aux jeux de société auxquels je joue quotidiennement, d'un élan vital
qui briserait les monotonies des vies
d'être moins inactif,  d'être plus actif, de voir ma femme plus heureuse
moins résignée,
de découvrir d'autres passions, d'être encore plus cultivé dans mes passions actuelles : la poésie, la littérature, la vie, les jeux, les jolis filles et les belles femmes, l'écriture,
la diction, la chanson "à texte", la peinture et les arts,
les corps nus que nous ne découvrons pas assez
brutalement étourdis de tant d'habitudes,
les belles phrases qui ne viennent pas
mon inaptitude à parler à Bertin lorsque que je le vois et que je l'attends ; notre timidité bilatérale
l'incapacité du mot juste devant venir
les impuissances encore une fois à aimer
je rêvais de suicides théâtraux pour montrer aux autres que j'existais
toujours pas, je ne comprends pas la mort qui enserre mal
je rêve de soleil vif sur la neige blanche comme aujourd'hui chez moi
sur le coteau abattu, couché dans sa lumière
bref nous manquons tous d'amour et d'amitié
pourquoi tant de distances
et le temps passe : rouleau compresseur sur les violettes et les cyclamens et sur ceux qu'on a aimés et sur l'enfance à jamais éloignée
les routes de Touraine et les hauteurs à gravir
mon inaptitude à vivre again et again
cette histoire en cul de sac en cercle vicieux
ce petit sexe qui peine tant et qui a tant vieilli
cette soif de posséder et qui ne sert à rien
(qu'à transmettre ? oui, mais les autres s'en foutent)
ces envies de tout, ces envies de rien
les corps de 17 ans dans les mémoires fanées
les blondes, les brunes, les rousses qui m'ont hanté
l'eau foncée des Loire poissonnières
les grands et hauts houblons des branchages dans l'eau
les inondations jadis quand la Loire s'amusait
enfin les couacs de mes insuccès
dans les accouplements mêlés
parmi nos sexes de cotons
et le cuivre des peaux, des sables
les dysfonctions des coeurs sensibles
en chorale grand-messe des grands mondes
magasin de mon âme
remplis d'étagères
en mauvais mica
et toutes vides
de mots et de boîtes qui ne viennent pas
ami, amie, amis, amies
je vous offre ce bouquet de moi
et d'émoi
violettes

Partager cet article

Repost 0
Published by frenchpeterpan - dans spleen "poèmes"
commenter cet article

commentaires

Astié Claude 06/03/2013 10:02


"...Créateur mon frère, percevoir le printemps, l'été, l'automne et l'hiver avec une acuité de plus en plus exacerbée prouve que l'âme, bien loin d'être un concept, est un paramètre
perpétuellement mobile quant au sentir vrai et profond de la vie!


CHANT 3


Créateur mon frère, si goutte de rosée sur violette cachée ne t'inspire rien, mon coeur se verra dans l'obligation de te renier. Créateur mon frère, si tu passes à côté du simple, tu ne seras
jamais en mesure d'être plus."


LE FOU ET LE CREATEUR DANIEL PONS ed Spiritualités vivantes


 

eric 04/03/2013 00:19


Très joli texte, un peu mélancolique mais j'adore le rythme, c'est vrai qu'on t'aime

Hug 03/03/2013 17:51


Un cerisier ne frime pas il donne ; l'ange est car nous sommes, c'est le "Je suis Nous. Vous êtes Je." de Cocteau, me semble-t-il...


 


Et quand bien même un cerisier parlerait sur cerise qu'il dirait sa joie...


 


Hug

S.C-S 03/03/2013 14:22


N'en doute pas, on t'aime pareil. Tu as poussé comme ton arbre et les yeux au bout de tes branches nous voient de plus loin, c'est tout. Merci pour cette belle lettre.

flipperine 03/03/2013 11:43


que de belles violettes

Pages