Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 12:33
! Bananiers et Pommes sautées !
à tous et toutes
que l'année soit douce
riches en belles phrases, en beaux paragraphes
voire - allez soyons fous ! - en beaux livres !
mais les livres ne sont pas tout

que vous soyez heureux simplement
peu importe le moyen d'y arriver
et vive 2 0 0 9


(je suis à droite)

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 20:34

NOYEUX JOËL à TOUS et TOUTES

vive les  cadeaux !
(et les gateaux
par la même occasion)


Partager cet article

Repost0
25 décembre 2008 4 25 /12 /décembre /2008 16:45
Celui dont j'adorais les pièces de théâtre et ses poèmes énigmatiques vient de s'éteindre d'un cancer à l'âge de 78 ans.
Il avait reçu le prix Nobel en 2005.
On ne peut que louer aussi ses prises de position anti-américaines et anti-anglaises sur leurs politiques d'engagements militaires.
Qu'il repose en paix.


(Photo de Robin Nowaki)

-----------------

Hampstead Heath




Couché sur l'herbe, je couche

ce moment plein d'éclairs

voix arrachée

aux limites du gazon.

 

Pierre dans l'utérus du fruit

monde sous l'herbe

solitaire sous solitaire.

 

Vers suggérés que mon corps

consomme, dans le graphique du jour.

Observe la fourmi brune

dans sa jungle de lames.

 

Je suis la défaillance de mon élève, rejette

hors de proportion la fourmi,

réduis l'activité de la graine

en cette minute abrupte.

 

Sous la mouche transparente

un insecte équation chevauche

le mince verre du mot,

pour instruire le vide.

 

Astuces extérieures : le cliquetis

du buisson ; le négoce oblong

du bruit ; la posture de ces

hautes branches.


(1951)

Harold Pinter / autres voix / prose, poésie, politique 1948-1998 ; BUCHET/CHASTEL , 2001

Partager cet article

Repost0
2 octobre 2008 4 02 /10 /octobre /2008 13:38

Voici la 4ième de couverture préparée par l'amie Merbel, mais que finalement je n'ai point mis, par crainte qu'on me traite de vaniteux :-)
écrits de 2006/2007 ; alternance de poèmes et de courtes histoires "poétiques"...

« Ce qui lie votre vie aux mots, c'est sans nul doute le temps ! Le temps, avec sa fuite, ses regrets ! Avec vous, grâce à vous, le temps ne s'engloutit pas, vous le réanimez et le passé simple et le plus-que-parfait deviennent dans leur choc, dans leur utilisation décalée, associée au présent, un creuset de sens et une confusion de sentiments....
…/…Je reconnaîtrais maintenant je crois, - les yeux fermés -  votre façon d'essorer les mots, de leur faire rendre tous leurs sens. Votre façon de rapprocher, à une consonne, voyelle près, des mots de sens opposé pour faire naître des images inattendues et pourtant très fortes, très justes. Votre goût enfin à jouer, jouer avec les mots bien sûr, mais jouer avec les décalages de temps, jouer avec nos nerfs, jouer avec les règles, jouer des coudes dans une syntaxe trop académique, jouer avec ces basculements - ce que vous appelez des « hésitations ». Le conditionnel vous va bien, parce qu'il hésite précisément entre ce futur et cet imparfait, association que nous avons tous fait -à tort- pour nous rappeler comment on formait ce drôle de temps que l'on emploie à tout va - logiquement, mais incorrectement - quand on est gosse ! »

signé : Merbel

PS / Envoyez moi un courriel en cas d'intérêt / Merci

Partager cet article

Repost0
10 février 2008 7 10 /02 /février /2008 13:24
lichen.JPGHello à tous
nous partons toute la famille
ailleurs
sans internet et sans téléphone
pour 12 jours
ce blog sera donc au ralenti
malgré les petites choses préparées
pour vous

bonnes vacances à tous

Peter / Marco

Partager cet article

Repost0
31 décembre 2007 1 31 /12 /décembre /2007 13:24
BONNE ANNEE A TOUS CEUX QUI VIENNENT
S'EGARER SUR CES PAGES

je vous souhaite en 2008 de vous perdre
souvent sur des routes
heureuses saupoudrées de tous vos souhaits
et plus encore
que 2 0 0 8 soit douce à vos coeurs



ceci dit, je me fais souvent - par jeu - l'avocat du diable et j'adore la première page du dernier "roman" de Marcel MOREAU (définitivement un sacré écrivain et philosophe !)
je vous la livre pour clore ce 2007
bonne lecture ! bon réveillon !


    « Je n’aime pas le soir du 31 décembre. Ou plutôt je l’ignore, superbement. Je n’invite pas et décline les invitations. Je préfère la solitude. J’ai horreur de toutes les liesses, surtout les récurrentes. D’ailleurs, c’est simple, mes mots et moi, nous traversons, comme des amnésiques, tous les calendriers. Nos jours de fête sont d’une autre espèce. Ce qui les détermine c’est la rencontre d’une écriture ou d’une femme, du corps de l’une dans le corps de l’autre. Il n’y a pas d’almanach pour ça. Le calendrier est aussi la cause, chez mes semblables, de quelque accès de fièvre chronique, tournant autour du pont. Faire ou ne pas faire le pont, c’est la question qui hante tous les esprits, certains en tombent malades. Ils voudraient bien vivre de pont en pont, même quand ils ont le pont triste, désoeuvré. En général, dans nos sociétés, où les riches vies intérieures sont une rareté, les grands ponts s’écroulent sitôt qu’on les jette, ou qu’on les franchit. Ils ne relient à rien, sauf à l’Ennui.
    Cela me semble terriblement suspect , une joie à date fixe, après quoi la quotidienneté revenue n’en est plus que pesante ou misérable, jusqu’à la prochaine fois. »

 Marcel MOREAU, "Une philosophie à coups de rein" DENOEL 2007

Partager cet article

Repost0
25 décembre 2007 2 25 /12 /décembre /2007 12:53
Teddie
trouvée ce matin
au milieu des cadeaux
avec sa belle robe fraise
vous souhaite à tous
UN JOYEUX NOEL

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2007 4 04 /10 /octobre /2007 12:21

Je viens d'avoir comme l'ami Lagaffe 50 ans il y a quelques jours
mon humour légendaire (rires) - j'espère - n'en souffrira pas

bien étrange d'arriver à cet âge-là

j'ai l'impression d'être comme toujours, comme "d'habitude"
ni plus con, ni moins con
ni plus sage, ni moins sage
plus bouffi ça c'est sûr (!)

je cherche, je cherche  : je ne trouve rien

si peut-être (et encore) : j'ai moins la volonté de séduire
et pourtant la séduction est une clé de l'âme humaine, non ?
bref, moins la volonté de me faire apprécier
plus de laisser-aller...
une sorte de "je m'en foutisme"
ce n'est pourtant pas un désintéressement !
est-ce cela la fameuse "sagesse" de l'âge ?
ou le début de la  décrépitude ?
bien à vous :-)


Partager cet article

Repost0
5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 11:22
Les diables ne sont pas toujours aisés à découvrir,
à reconnaitre...
dieu merci ( ;-) )
Eduardo Galeano, écrivain uruguayen
les a recensés
et nous aide à les identifier :

C'est ICI.


Partager cet article

Repost0
7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 01:13
... les lendemains de fêtes sont difficiles, et pourtant on avait tout appris à l'école ; aujourd'hui je me mords les doigts de ne pas avoir bien retenu les leçons !  ;-)
-- foie, coeur, cerveau, estomac --


Musée de l'école 1900 à St Martin des Olmes, dans les Monts du Forez
près d'Ambert

Partager cet article

Repost0
1 janvier 2007 1 01 /01 /janvier /2007 11:33
BONNE ANNEE 2007

que cette année soit douce
équitable
et bien balancée

Partager cet article

Repost0
30 novembre 2006 4 30 /11 /novembre /2006 23:00

Belle introduction spéciale pour la journée du sida sur médecins sans frontières suisse :

http://www.msf.ch/


    Il est vrai que depuis 2 ans (et 2 ans seulement) les politiques ont beaucoup changé sur le traitement des pays d'afrique ; 1,3 million de traitements distribués en 2006 contre 30.000 en 2004 . Bravo ! Mais les comptes sont cependant très en retard...
    Vive le Burkina Faso et le Ghana qui par des politiques très officielles et des campagnes "africaines" très efficaces sont les deux seuls pays à avoir réussi à freiner l'épidémie. Que les autres pays suivent !
    Je m'inquiète un peu de voir cependant tout l'argent mis en ce moment pour les recherches sur le diabète sucré et l'ostéoporose : les deux maladies de demain, parait-il... On y travaille, on y travaille, on invente les vieillards "sains" des années 2100, pour les pays riches bien sûr, et puis il faut quand même gagner de l'argent... On veut tous devenir centenaires, n'est-ce-pas ? Centenaires blancs dans nos pays riches et bien à l'abri ...

Partager cet article

Repost0
25 octobre 2006 3 25 /10 /octobre /2006 19:56
M E R C I

> 10000 visiteurs pour un site de "poésie"
qui manque singulièrement d'humour (et parfois de poésie)
(et pis y a même pas de photos de filles toutes nues)
je vous remercie de vos visites
les fidèles et les bavards bien sûr (on a besoin d'eux)
mais aussi tous ces anonymes
du coup je vais continuer un petit moment ...

M A R C O





Partager cet article

Repost0
3 septembre 2006 7 03 /09 /septembre /2006 10:07
    Jacques Brel disait déjà que plus on devient vieux, plus on devient con
devrait on ajouter et aussi encore plus sourd ?
    Lu dans PHOSPHORE :


"Le son qui tue"

On vous en parle ce mois-ci dans le mag : un Anglais nommé Howard Stapleton a inventé une machine anti-jeune. Un dispositif qui émet un bourdonnement à haute fréquence (autour de 17000 Hz), qui gêne les jeunes qui campent devant ses fenêtres, mais pas les adultes qui passent par là. Et pour cause, ils n’entendent pas le son. « L’oreille humaine est sensible à des sons compris entre 20 et 20000 Hz. Avec le vieillissement, la limite supérieure se dégrade naturellement, parce que les cellules qui détectent les hautes fréquences se situent à l’entrée de la cochlée et sont endommagés par les basses fréquences qui leur passent dessus », explique Charles Besnainou du Laboratoire d’acoustique musicale au CNRS. Mais c'était sans compter sur l'inventivité des dits-jeunes. Au lieu de se laisser sagement torturer, un étudiant a détourné le système. Il a baissé l’intensité du bourdonnement pour le rendre moins désagréable, et en a fait une sonnerie de portable indétectable par les adultes, parents et enseignants compris. On a récupéré le son. Alors faites le test...

    Faites le test en cliquant là sur PHOSPHORE ... Entendez vous ce petit son ? Le son qui tue ...
ou non ?
si non = vous êtes vieux
si oui = vous êtes jeunes

et entre les deux : qu'entendez-vous ? = Moi j'entends un très léger sifflement (;-) ;-) ;-) )

C'est pas plus compliqué ;-)

Partager cet article

Repost0
11 juillet 2006 2 11 /07 /juillet /2006 08:04
    Voilà 11 ans jour pour jour que l'ONU s'effaçait dans l'indifférence générale pour laisser passer les troupes serbes de Mladic. Ce fut le plus grand massacre de la guerre de Bosnie-Herzégovine. En quelques jours seulement 7000 à 8000 personnes furent comme du temps d'Hitler mises dans des bus, puis assasinés et torturés.
    Tout ce qui pouvait "ressembler" à un combattant : hommes, adolescents, vieillards, mais aussi (on ne sait jamais) femmes et enfants. Quelques serbes fiers sans doute de leur puissance filmèrent ces exécutions. Sans se poser le moindre problème. Aux portes de l'Europe.

        Tolomir, Mladic, Karadzic sont toujours à l'abri chez eux depuis 11 ans, le TPI attend on ne sait quoi. Milosevic, mort en prison, est encore considéré par beaucoup comme un héros.
    Tristesse. Tristesse. Tristesse de ce monde barbare, je ne suis ni pro-musulman, ni anti-serbe ; juste un être humain qui se dit que tout près de chez moi, on a laissé se perpétuer un tel massacre.    
    Donc cela peut se renouveler n'importe quand, n'importe où.

    Pas de pétrole dans les Balkans, donc laissons faire.
    Ce monde est à cracher !
    Une pensée aujourd'hui pour tous ces gens morts pour rien, morts les mains liées dans le dos, morts d'être musulmans, morts d'être pauvres et désarmés. Morts dans l'indifférence du monde entier.

"Chaque homme a la capacité d'être un bourreau..." Bernie Bonvoisin.
 

Partager cet article

Repost0

Pages