Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

5 octobre 2014 7 05 /10 /octobre /2014 17:16

Jusqu'où mes fatrasies fatiguées vont me mener ? 

fatalement fatidiquement : à l'arrêt

mon langage fat encliqueté, suspendu, tenu en échec

 

Rosie-Hardy

photographie de Rosie Hardy

Partager cet article

Repost0
28 juillet 2014 1 28 /07 /juillet /2014 09:56

ce matin au lever, tôt, le soleil dans un angle est venu taper, déjà très chaud

sa frappe fit du bien, je fermais les yeux, sous mes paupières la rétine donnait des tons chauds : rouge, orange et quelques points noirs dont la taille variait

mes yeux se réchauffaient au ras des nerfs optiques

simplement donc

un jour nouveau

facilement

 

Capture d’écran 2014-07-30 à 11.37.08

 


Partager cet article

Repost0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 15:26

La vie ? in fine :

in cauda venenum...

 

tasse magique

(musée d'histoire de la médecine - photographie frenchpeterpan)

Partager cet article

Repost0
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 11:21

viens de passer de songe-creux occasionnel ou amateur à songe-creux professionnel

 

le penseur-Rodin

 

Partager cet article

Repost0
20 juillet 2013 6 20 /07 /juillet /2013 16:54

Il n'y a que deux amers qui comptent : les amours qui sont plurielles et la solitude pour soi-même. 

 

stanko-abadzic

Partager cet article

Repost0
7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 10:06

coquille

finalement j'ai décidé de quitter ma coquille

( un peu à regret )

Partager cet article

Repost0
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 12:04

ici ce jour il vente
de façon grisâtre comme les mauvais mots des mauvaises sentes

Partager cet article

Repost0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 16:14

du grec nostos : le retour et algos : la douleur

 

pourquoi pratiquons-nous le "retour à la douleur" ? 

Nostalgie

Partager cet article

Repost0
11 novembre 2012 7 11 /11 /novembre /2012 17:14

     

montre-molle-dali

 

      Il paraît que ressasser son passé, c'est augmenter les risques de dépression ; Jean Sommer quand il chantait disait même que c'était comme "enterrer deux fois les morts" ;

alors je trouvais ces mots de Goethe :

 

"Alors l'esprit ne regarde ni en avant ni en arrière. Le présent seul est notre bonheur." Goethe Faust II

 

Ce à quoi, mon neveu, aimant beaucoup se remémorer son passé me répond :

 

“Sitting on the floor, I'd replay the past in my head. Funny, that's all I did, day after day after day for half a year, and I never tired of it. What I'd been through seemed so vast, with so many facets. Vast, but real, very real, which was why the experience persisted in towering before me, like a monument lit up at night. And the thing was, it was a monument to me.” 
Haruki MurakamiDance Dance Dance
"Assis sur le sol, je repasse le passé dans ma tête. C'est drôle, c'est tout ce que j'ai fait, jour après jour après jour, pendant une demi-année, et je ne m'en suis jamais lassé. Ce que j'avais vécu semblait si vaste, avec tant de facettes. Vaste, mais réel, bien réel, ce qui explique pourquoi l'expérience a persisté à me dominer devant moi, comme un monument éclairé la nuit. Et le truc était que ce monument était pour moi."


“We seem to live in a world where forgetting and oblivion are an industry in themselves and very, very few people are remotely interested or aware of their own recent history, much less their neighbors'. I tend to think we are what we remember, what we know. The less we remember, the less we know about ourselves, the less we are.” 
Carlos Ruiz Zafón (Interview with Three Monkeys Online, October 2008)
"Il semble que nous vivons dans un monde où l'amnésie et l'oubli sont une industrie en soi et très, très peu de gens sont intéressés ou conscients de leur propre histoire récente, et encore moins leurs voisins. J'ai tendance à penser que nous sommes ce que nous nous rappelons, ce que nous savons. Moins nous nous souvenons, moins nous savons de nous-même, moins nous sommes.

“You are speaking...as if the pleasure were one thing and the memory another. It is all one thing... what you call remembering is the last part of the pleasure.” 
C.S. LewisOut of the Silent Planet
"Vous parlez ... comme si le plaisir était une chose, et la mémoire une autre. Les deux sont une seule chose ... ce que vous appelez le souvenir est la dernière partie du plaisir."


"Everybody needs his memories.  They keep the wolf of insignificance from the door."
- Saul Bellow
"Tout le monde a besoin de ses souvenirs. Ils gardent le loup de l'insignifiance à la porte." -  
QU'EN PENSEZ-VOUS ?

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 15:50

En effet, et qu'on le veuille ou non, le désir reste encore le moteur de la vie. 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 10:08

Cet Enlisement intériorisé

Est l’échec de mon autocritique

 

est devenu un « autre » nom


une définition idéale : ce serait 20% de moi-même

et pourtant , n'est-ce-pas : « quelqu’un est ici »

 

donc : 

serait-ce un problème d’enracinement ? 

un juste milieu entre moi et moi

Partager cet article

Repost0
5 avril 2012 4 05 /04 /avril /2012 20:26

carottes

 

Au bout d’un moment, à force de se chercher soi-même, on tend vers l’isolement et l’égarement…

Et l’ « autre » est perçu comme secondaire ou accessoire ; voire un étranger, un maladroit, un incapable, un gêneur, ou encore un "mal nécessaire"…

A force de développement personnel, on en oublie l’autre,

A la fin ne restera de soi qu’un petit noyau malsain, très dur et incassable ; certes on se connaîtra mieux (quoique…), mais on aura oublier (mis partiellement de côté) tous les autres,

Se "connaître mieux" : sincèrement : à quoi bon ?

Tournons nous définitivement vers les autres ou plutôt vers l’autre qui est pluriel et multitude d’étoiles, de blasons,

Je suis contre les livres de développement personnel : n’en achetez pas !

Tournez vous vers les autres et vous vous connaîtrez mieux

Et vous vivrez mieux

Certes, non, l’enfer n’est pas les autres ; l’enfer c’est soi-même,

 

solidarité

Partager cet article

Repost0
2 avril 2012 1 02 /04 /avril /2012 15:56

la terre

au sol

au sol la terre chaude vérifiée de mes doigts

 

vérifiée de mes doigts la terre présente

argile et glaise, colle

 

la terre me tient droit

Partager cet article

Repost0
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 09:57

il y a dans le temps

J’avance


Mes pas imprimés

comme
Un ralenti
Du temps qui passe ou passerait
Presque le souffle d’arrêt d' un tapis roulant

naturellement

où je serais promu immobile
Puis les mondes minéral végétal  animal devant moi défilent

J'observe le monde normal transmettre devant moi

silencieusement

en grande quiétude
Parce que c’est ainsi que

c'est ainsi que
C’est ainsi qu’en moi-même
J’avancerai  moi aussi

 

vraisemblablement

Partager cet article

Repost0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 03:28



Parfois je perds mes axes
ou je perds ma symétrie
je vois bien que je suis le seul à le ressentir, à le voir
autour, personne n'est étonné
personne ne me regarde

je perds - je pense - une partie de mes humanités

une croûte corporelle parfois s'épluche
et je bascule un peu , perdant mon équilibre
tombant d'un coup

c'est juste important la symétrie

Partager cet article

Repost0

Pages