Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

19 juillet 2008 6 19 /07 /juillet /2008 00:19
Lire, feuilleter, de temps en temps "Citadelle" est une vraie expérience, tout n'est pas bon dans ce livre publié après la mort de son auteur, un peu trop de paternalisme à mon sens entre autres ; mais la magie de l'écriture, les méditations de l'auteur du petit prince, cette société qu'il voulait inventer ? ce désert omniprésent, ce puissant humanisme.
Les pages à venir m'ont toujours intrigué, tant sur le texte, que sur l'usage que fait Saint-Exupéry de la ponctuation. De la prose bien sûr, mais c'est un texte à lire à haute voix, comme la meilleure des poésies.


Extrait de "Citadelle" :


   










    Certes, j’ai moi aussi éprouvé, au cours de ma vie, la colère, l’amertume, la haine et la soif de vengeance. Au crépuscule des batailles perdues, comme des rebellions, chaque fois que je me suis découvert impuissant, et comme enfermé en moi-même, faute de pouvoir agir, selon ma volonté, sur mes troupes en vrac que ma parole n’atteignait plus, sur mes généraux séditieux qui s’inventaient des empereurs, sur les prophètes déments qui nouaient des grappes de fidèles en poings aveugles, j’ai connu alors la tentation de l’homme de colère.


    Mais tu veux corriger le passé. Tu inventes trop tard la décision heureuse. Tu recommences le pas qui t’eût sauvé, mais participe, puisque l’heure en est révolue, de la pourriture du rêve. Et certes, il est un général qui t’a conseillé selon ses calculs d’attaquer à l’ouest ; tu réinventes l’histoire. Tu escamotes le donneur de conseils. Tu attaques au nord. Autant chercher à t’ouvrir une route en soufflant contre le granit d’une montagne.
« Ah ! te dis-tu dans la corruption de ton songe, si tel n’avait point agi, si tel n’avait point parlé, si tel n’avait point dormi, si tel n’avait point cru ou refusé de croire, si tel avait été présent, si tel s’était trouvé ailleurs, alors je serais vainqueur ! »

    Mais ils te narguent d’être impossibles à les effacer, comme la tache de sang du remords. Et te vient le désir de les broyer dans les supplices, pour t’en défaire. Mais empilerais-tu sur eux toutes les meules de l’empire que tu n’empêcherais point qu’ils aient été.
    Faible es-tu, de même que lâche, si tu cours ainsi dans la vie à la poursuite de responsables, réinventant un passé révolu dans la pourriture de ton rêve. Et il se trouve que tu livreras, d’épuration en épuration, ton peuple entier au fossoyeur.

    (…) Car il n’est point de réfractaire. Il n’est point d’individu seul. Il n’est point d’homme qui se retranche véritablement. Plus naïfs sont ceux-là que les fabricants de mirlitonneries qui te mélangent, sous prétexte de poésie l’amour, le clair de lune, l’automne, les soupirs et la brise.
    « Je suis ombre, dit ton ombre, et je méprise la lumière. » Mais elle en vit.

Partager cet article

Repost0

commentaires

m a r c 20/07/2008 09:59

tout ce qui touche l'enfance est important n'est-ce-pas ? citizen kane est valable pour nous tousmoi c'est pas des poupées barbie, mais des coureurs cyclistes, et un cirquej'ai recupéré tout çaet de temps en temps je joue avec mes deux garçons :lol: 

if6 19/07/2008 22:48

Pour les barbies c'est un peu spécial, je ne retrouve pas celles de mon enfance , (oh je n'en avais qu'une ou deux.. mais j'avais fait des habitsetc...),  ma mère est incapable de me dire ce qu'elle en a fait et ayant 2 garçons je suis un peu frustrée -de jouets de filles-c'est idiot n'est-cepas? alors quand j'ai vu sur ce stand tout un lot de poupées avec des tas d'habits, de petites chaussures et cette petite jeune fille de 13 ans à qui j'ai posé plusieurs fois la questions "tu es sûre que tu veux les vendre? " à ce prix dérisoire? j'ai même augmenté le prix et elle était si contente, elle m'a dit "oui oui je ne jouerai plus jamais à la poupée...j'ai 13 ans maintenant!":) c'est beaucoup plus que des poupées B que j'ai reçu ce jour là, toute une part de mon enfance / mais c'est chez moi un pb /la recherche de ces objets là de l'enfance/pas seulement de la mienne/ il y a aussi les jeux -genre jeu de l'OIE, j'adore ça. Et après je suis tombée sur St EX et là aussi,en feuilletant les premières pages, j'ai été transportée mais le monsieur était si sérieux et "adulte" que je n'ai pas parlé avec lui pour lui demander ce qu'il en pensait. bisous excuses moi pour cette digression , loin , loin du sujet mais ces 2 achats étant liés, je trouve cela marrant.

Lidia 19/07/2008 15:09

Merci pour ce morceau de ST EX, je ne le connaissais pas. Vol de nuit et Le petit prince sont des livres importants pour moi.L'humanité qu'il raconte s'envole toujours au delà de la lâcheté de l'homme, pour lui foutre un bon coup de pied au cul.C'est très beau, je penserai à ce livre en errant chez mon libraire.

marc 19/07/2008 13:46

tu aimes donc les poupées barbiesc'est le message subluminal que tu voulais faire passer :-)bon été !!!marco (si j'en trouve une belle je te la prends) 

if6 19/07/2008 11:08

j'ai decouvert ce livre tard(à 50 ans? ) trouvé dans les cartons d'un monsieur, dans un vide-grenier où j'ai aussi acheté  sur un autre stand un lot de poupée barbie avec plein d'habits..je connaissais st ex., ce livre m'enchante c'est d'une profondeur et d'une intelligence rare  (frigara a raison de parler d'intelligence) je le lis par fragments et c'est d'une grande poésie

marc 15/04/2008 12:08

j'aime beaucoup Citadelles aussi, sinon je n'aurais pas mis ce texte ici :)mais les goûts sont variables ...merci de votre passage

frigara 14/04/2008 22:22

Bonjour,Je suis toujours surprise de voir à quel point mes gôuts humains littéraires et intellos  ne s'accordent guerre avec ceux de la plupart.je lis citaselle depuis mon adolescence et ma passion pour st ex ne faiblit pas .Citadelle est un grand chant poétique,faussement mystique.toutes les critiques sociales y trouvent leur réponse.C'est en observant les groupements berbéres guerriers qu'il a élaboré ce texte avec toute l'intelligence humaine infinie qui l'a toujours caractérisé.Tl suffisait qu'il écrive à sa mére "ma petite maman cherie "et les drames de leur existence sont présents.Antoine,je suis desespéré de ne jamais avoir pu te serrer la main. 

frenchpeterpan 08/08/2006 20:19

oui j'ai visité sa petite maison
à Omonville la petite, en normandie
très sympa
vive Prévert ! un des rois des mots

merbel 08/08/2006 13:59

Si vous le pouvez, corrigez s'il vous plaît le "Votre" père par "Notre" père... Mille excuses!

merbel 08/08/2006 13:57

P't-être ben que l'ami Prévert va nous mettre d'accord?
Votre père qui êtes aux cieux
Restez-y
Et nous nous resterons sur la terre
Qui est quelquefois si jolie
;-))

Pages