Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

23 décembre 2013 1 23 /12 /décembre /2013 15:42

Quelques balades photographiques autour du petit immeuble où j'ai passé mon enfance tourangelle...

 

DSCF8825 avant ce magasin de tissus, il y avait une toute petite papeterie où j'aimais aller, on appelait le monsieur "Mr Bougon" car il semblait toujours marmonner et grognonner... J'ai toujours eu une petite "passion" pour les stylos, gommes et autres objets liés à l'écriture, mon père était pareil.

 

DSCF8826un hôtel géant trône là maintenant ! Imaginez à cette place même une toute petite boulangerie, c'est là que partant au lycée à pied (10-15 minutes) je faisais avant provision de bonbons, de réglisse et autres coquilles à lécher et autres zans en serpentin ou en paille...

 

DSCF8827 Très près de chez moi... Il y avait là une petite boucherie chevaline, on distingue encore la porte d'entrée ; j'y achetais soit des steacks de cheval soit plus souvent du "saucisson d'âne", saucisson rose à peau synthétique rouge, le Mr était vieux et gentil...

 

DSCF8828 Là il y avait un "DOC" petit lieu où l'on trouvait un peu de tout ; leur enseigne était rouge et blanc comme le maillot de coureur cycliste que j'ai porté pendant 4-5 ans : c'était comme le vieux maillot "Peugeot" mais en rouge, avec un beau "DOC" à la place de Peugeot...

 

DSCF8829 Juste à côté il y avait là une très bonne charcuterie, j'y achetais "chez Odette" de délicieux rillons et jambons et jambonneaux...

 

DSCF8830 Pas très loin des garages, celui de mon père était celui du bout ; enfant je grimpais la nuit (par l'intermédiaire du tuyau que vous voyez) pour aller me balade sur les toits, je descendais parfois dans des jardins, j'avais l'impression de prendre des risques... Un soir que j'emmenais une  partie de ma bande et que nous étions bien peu silencieux, un connard de voisin nous fit descendre fusil en joue dans son jardin pour nous photographier, il dit même que je devais être le "leader" (mdr), j'appris plus tard que c'était un armurier qui vivait dans une rue voisine...

 

DSCF8832Mon école avant la 6ième... Les filles d'un côté, les garçons de l'autre... J'ai vu que le grillage qui coupait la grande cour en deux n'existe plus...

 

DSCF8833le 2 rue Molière, là où habitait mon meilleur poto, logement de fonction de son père...

 

DSCF8834 La poste qui faisait l'angle, elle vient juste de déménager...

 

DSCF8835 Le bar-tabac par contre est toujours là... J'y achetais Miroir du Cyclisme et Pilote, Spirou parfois...

 

DSCF8836 L'ancien cinéma qui était tout près de chez moi, une seule salle, fermé depuis bien longtemps ; j'avais vu un "Orange mécanique" bien traumatisant ici même...

 

DSCF8837

 Là ou j'allais donner mes pellicules à développer, existe toujours ! De quoi vivent ils maintenant ces gens là ? Jadis un de mes rêves de métier était d'être photographe ; lorsque je vois les clichés de Salgado (et de tant d'autres), je me dis que j'aurais dû persévérer...

 

DSCF8838 Une autre épicerie dans une rue juste à côté qui n'esiste plus, j'y achetais là régulièrement mes "Savanes au chocolat"...

 

DSCF8840 Un petit coup au coeur lorsque j'ai vu que la petite librairie- journaux à 300 mètres de chez moi était fermée... Ce fut mon premier lieu de "recueillement" livresque ; rentrant du lycée, je m'y arrêtais et fouillais les livres un long moment ; le libraire sympathique me laissait prendre le temps ; c'est là que j'ai commencé ma collection de livres de poésie en achetant de temps en temps les petits "Gallimard blancs"... Ah, nostalgie !

Partager cet article

Repost 0
Published by frenchpeterpan - dans Lieux singuliers
commenter cet article

commentaires

Claude 24/12/2013 12:21


Bonjour Marc, je suis retournée l'année dernière dans mon école maternelle, imagine 45 ans après, la petite aveugle que j'allais voir était même dans ma classe, je suis allée une seule année à la
maternelle... et bien, figures toi que ça ne m'a rien fait ! je m'en faisais tout une joie et une fois sur place, pfff rien ! par contre, j'ai apprécié qu'elle existe toujours et qu'elle soit
encore utilisée.


Bon Noël dans ton fief familiale. Claude

peter 23/12/2013 22:34


surtout elles perdent tous les petits commerces !!


et bien sûr tout ce qui va avec... poésie, convivialité, amitiés, humanité, vie du quartier...

eric 23/12/2013 21:44


Comme ça, à chaud: que nos villes deviennent laides et impersonnelles, elles perdent la poésie de ce qui a mis des années à se façonner, la poésie de la lenteur et de la tranquilité.

cão 23/12/2013 17:17


que j'aime ces visites guidées par un indigène disert

Pages