Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

26 avril 2013 5 26 /04 /avril /2013 19:35

Hirondelle ou martinet

 http://fr.ulule.com/hirondelle-ou-martinet/promote/

 

Capture d’écran 2013-04-14 à 16.44.58

 

   Amis lecteurs, amis écrivaillons ! Plus que 30 jours pour souscrire au recueil de nouvelles de mon ami Serge Cazenave (chez nos amis de ULELE, ici = http://fr.ulule.com/hirondelle-ou-martinet/ ) : « Hirondelle ou martinet ». Certes mon ami ignore la différence (pourtant aisée pour le commun des mortels) entre cet hirundinidé trisseur, annonciateur du printemps, admirable migrateur, qui niche ensuite dans les granges et les garages et l’apodidé martinet, fier, au cri strident (sriii sriii…) et aux ailes en faucille, capable de dormir la nuit en volant à plusieurs kilomètres du sol…/…Mais pardonnons-lui ses incompétences ornithologiques et intéressons-nous à l’écrivassier !

  Ces 17 nouvelles représentent le nec plus ultra de ce que peut produire cet auteur. Et sont typiques de son écriture et de son univers.

  L'univers de ce libertaire ? Ah ! Terrifiant ! Dans le jardin de tous les jours, l'auteur plante allégrement ses plantes vénéneuses avec - visiblement un amusement féroce, une nonchalance inquiétante, une autocensure aux oubliettes !

  Beaucoup d'assassins en série, beaucoup d'artistes angoissants, beaucoup de crimes tous plus étranges les uns que les autres, des quantités de blessés et de situations ineffables... Mais beaucoup d'humour, de cet humour que l'on qualifie de féroce - je dirais même immensément féroce - ; mais aussi une écriture bizarrement douce, proche des gens, amicale, qui va droit au but ; ici pas de place pour des fioritures et digressions poétiques : on ne connaitra pas la couleur du ciel ou la couleur de la robe de la mariée ; pas de parenthèse ; non, on ne distinguera que les tronches de ces gens "mal placés", de ces parias mal aimés, de ces aigris, de ces malheureux ; ou des personnages « normaux » mais en situation « extraordinaire » ; des morceaux de morve et de larmes, parmi les cadavres.

  Effectivement chez Serge Cazenave-Sarkis, on tue rapidement ; après tout, on résout les problèmes ainsi. Ce qui n'empêche pas une certaine "retenue", un certain allant de tendresse (cf la merveilleuse nouvelle "masque brisé" qui est inspirée d'une histoire vraie), il y a des situations ubuesques aussi, surréalistes. L’écriture est simple : le début des nouvelles ainsi que la chute sont très travaillés afin de ne laisser aucune chance aux lecteurs. Dans ce monde de brutes, tout est cohérence. Ecrire des nouvelles est à la fois simple et complexe, ici, l’auteur nous offre des textes étonnants qui piègent le lecteur en un tour de main.

C'est inopiné et efficace. 

Hirondelle ou martinet2

Sincèrement pour 11 euro (y compris les frais de port) : que risquez-vous ? A part faire des heureux et vous faire plaisir ? 

 

Mais qui est Serge Cazenave - Sarkis ? Vous l'avez peut-être déjà vu à la télévision dans l'excellente émission sur Renaud (dont j'ai oublié le nom)(le nom de l'émission, n'est-ce pas... :))

c'est ce gamin de 16 ans qui envahit La Sorbonne en mai 68 avec des potes (dont le futur Renaud) et qui a créé le Comité Gavroche durant cette époque. Après avoir fait du théâtre et de la chanson, il devient artisan d'art, et récemment s'est remis à écrire avec une sorte de frénésie contagieuse et réjouissante. 

Cazenavelà, il est ici à droite ; à gauche un de ses compagnons fidèles...

Partager cet article

Repost 0
Published by frenchpeterpan - dans messages d'amis
commenter cet article

commentaires

FPP 28/04/2013 14:11


merci à toi


j'aime bcp ta phrase :


" je suis un libertaire amoureux qui aime l'idée de société." je me retrouve dans ce s mots là ; et si davantage de gens tenaient ce type de propos la société irait mieux... dis donc toujours à
31 !! c'est pas gagné malheureusement ??

S.C.S. 28/04/2013 14:06


Merci Marc pour ce merveilleux papier! Ce qui est formidable dans ton écriture, quelle qu'elle soit: rédac ou poésie... c'est qu'elle est sonore!

Pages