Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 13:04

Mueck

(Sculpture de Ron Mueck)

 

-----------------------------------------------------------------------------------

 

Tordu dans votre (ton) monde

recroquevillé en moi-même en-dedans

 

Cette facétie, ce monde

d’une fange que je consomme

 

Après tant d’errances et d’escapades infécondes

j’ai décapité ma propre poésie 

me suis effacé de mes cluses et vallées

disparues fermes et frontières

enchaînées mes paumes obscurcies

je me suis inculpé moi-même

musarderie blême déchets à compost

 

Ô femme demi-lune sirène gloutonne

inquiétant corps inespéré

peur, peur, peur d’être en vous

cette complicité difficile où ton regard

ou ton regard, toi-même fourbue

 

J’ai perdu foi en ces galbes

et pourtant beaux et belles

tes (vos) deux seins comme deux galles

matelot faible de tes rivages

je lampais tes sucs comme des mirages

goinfre gros mangeur j’étais

dans tes matinées je m’assoupissais

 

Replet de mes noirceurs autiste de mes délits

artiste de mes désenchantements

j’ai pris soin de me détruire avec minutie

incognito sans tambour ni trompette

le despote de ta peau meurt

je quitte enfin cette aube poissante

je laisse tes (vos) lopins à d’autres

plus attentifs plus aimants plus radieux

 

Tordu dans ce monde obscurci

j’ai fini dans mon incendie

de tout-à-fait embraser toutes mes cendres mauvaises

 

 

violette-Manet

Édouard Manet . Le Bouquet de violettes . 1872

Partager cet article

Repost 0
Published by frenchpeterpan - dans spleen "poèmes"
commenter cet article

commentaires

radiopoeme 23/06/2014 21:44


Bonjour je vous écris parce que j'aime infiniment vos écris, votre style, vos pensés. Je commence un blog de lecture sur blog4ever et je souhaiterai faire des lectures de vos textes en y ajoutant des musiques libres de droit (lire l'article de description http://rdinews.com/ads/bien-presenter-sa-startup-a-des-investisseurs/ Tout cela est frais 

cão 13/05/2014 17:13


spline


cinglant


ivressedétresse

Pages