Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Ici :

  • : Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • Poésie Littérature Ecriture Chanson poétique
  • : mes poésies et petits textes, mes coups de coeur : livres, poésies, chansons poétiques, artistes divers...
  • Contact

some words :

"Le poète est un archer qui tire dans le noir." - Salah Stétié -
"Soyez un écrivain mineur, cela vous rajeunira." 
Dominique Noguez

"Cette femme était si belle
Qu'elle me faisait peur."
 Guillaume Apollinaire

"In a place far away from anyone or anywhere, I drifted off for a moment." -- Haruki Murakami --


"Être poète n'est pas une ambition que j'ai. C'est ma façon à moi d'être seul."   -- Fernando Pessoa --

"Ca va tellement mal aujourd'hui que je vais écrire un poème. Je m'en fiche ; n'importe quel poème, ce poème." -- Richard Brautigan --

"J'écris à cause du feu dans ma tête et de la mort qu'il faut nier."
Jacques Bertin

"O mon passé d'enfance,
pantin qu'on m'a cassé."
Fernando Pessoa


« La mort c’est l’infini des plaines
et la vie la fuite des collines. »
Joseph Brodsky

Certaines choses

Nous entourent « et les voir

Equivaut à se connaître »

George Oppen



" LA GRANDE FORCE EST LE DESIR "
(Guillaume Apollinaire)



"Quand je dis « je », je désigne par là une chose absolument unique,
à ne pas confondre avec une autre."
Ugo Betti

"Le sens trop précis
rature
ta vague littérature"
Stéphane Mallarmé


" Je ne suis pas moi ni un autre

Je suis quelque chose d’intermédiaire :
Un pilier du pont d’ennui
qui s’étend de moi vers l’autre. "
Mario de Sa-Carneiro
I-love-reading
livres et lagaffe

Recherche

B o n j o u r !

-- je vous souhaite un bon passage... --


"Mais rien de cette nature n'est définitivement acquis. Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide qu'on porte en soi, devant cette espèce d'insuffisance centrale de l'âme qu'il faut bien apprendre à côtoyer, à combattre, et qui, paradoxalement est peut-être notre moteur le plus sûr."  Nicolas Bouvier

« La poésie vient vers nous, on ne sait d’où, et elle nous quitte, allant vers on ne sait quel au-delà. Mais en passant, elle nous laisse des mots et elle nous fait des signes dont l’interprétation est inépuisable. » Gabriel Bounoure

" Avec tes défauts. Pas de hâte. Ne va pas à la légère les corriger. Qu'irais tu mettre à la place ? " Henri Michaux


écrivez moi si vous le souhaitez :    

Soyez indulgent, je ne suis qu'un petit écrivaillon tentant d'écrivasser

Mai 2008 : "L'apéritif de la neige"
est "paru"

Si vous êtes intéressé : laissez moi un message
(133 pages de poèmes et textes poétiques, pour la plupart ici sur mon blog)

"Le meilleur choix de poèmes est celui que l'on fait pour soi." Paul Eluard

"Savoir que nous ignorons tant de choses suffit à mon bonheur." George Oppen

______________________________________________

 

26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 21:45

Srinagar

 

Shrinagar2

 

Shrinagar

 

Srinagar2

 

Srinagar

O espaces célestes et cieux hauts bleus / cillent les yeux /

Grand pélican blanc en vive majesté

Interné dans le malheur des mondes / lui aussi incapable de voler

Dépenaillé / caché comme une plie au fond des vases

Quand on le prive de liberté

Oiseau étais-je / je virais au sommet des lacs blancs / je tintais comme la brise dans les drisses

Je passais comme nous tous idéalement seul et ignoré de tous / dans les nefs d’air j’exultais

Je maniais mes ailes manière de poèmes

La glaise au sol luisait au soleil matinal

Mes yeux fous dispersaient tout / je calmais mes faims par d’incessants coups d’ailes / les montagnes amies étincelaient, les hauts cols de passage aux chemins des mules

Jamais l’air fut si beau si clair si dense si pur bleu

Des enfants aux barques silencieuses nous rejoignaient

Certains se baignaient dans les lotus et les fleurs d’eau

Sans souffrance apparemment / la sève du lac nourrissait

Belle salve de mots au sein de cette lumière pure

Calme et espérance / rajeunissement en effleurant l’eau bleu sombre

Liberté

Tous les paysages aimés / la voie des chansons des hommes

Pour les chants d’amour, les chants d’humanité, les greniers riches

Je suis encore cet oiseau inconnu dominant ce monde d’eau et de montagnes

Ces frontières magnifiques riches de tout l’or des mondes

Vivants, vivant en pleine conscience

Il est des lieux rares où l’on se sent homme

Pleinement au moment présent

Comme à Srinagar où

Là j’étais oiseau-océan – libre comme une baleine ailée

Je survolais la grande ville au grand lac comme un tapis  écartant la vie entre deux tissages

Criant mes noms, mes pays, mes poèmes libres

Vous aimant tous et tous voulant vous connaître

Frères mélangés

Je suis l’oiseau vous survolant

Et à chacun j’offre ma vivacité d’ailes

Mes cols et mes montagnes libres

 J’espérais l’absence de geôles

Alors vous disparurent et personne – parmi les hommes –

Ne semble vous attendre

Alors je criais mon nom : liberté

 

Treck inde

 

Inde-Pakistan

un passage de col vers les 4000 m entre le Cachemire et le Pakistan ; et des gens qui nous sourient, amusés...

(toute photographie © frenchpeterpan)

Partager cet article

Repost 0
Published by frenchpeterpan - dans "poèmes" ouverts
commenter cet article

commentaires

if6 27/10/2012 11:06


belles photos pour un voyage lointain avec cette chaleur humaine que l'on trouve souvent ailleurs, j'aime beaucoup


te souhaite un bon week end Marco;)

Pages